top of page

QU’EST-CE QU’UNE DÉCLARATION PRÉALABLE ET QUAND EN AVOIR BESOIN ?

Lorsque vous envisagez d’effectuer des travaux d’aménagement intérieur dans votre maison ou votre appartement, il est essentiel de connaître les démarches administratives à accomplir. En France, la réalisation de certains travaux nécessite une déclaration préalable à déposer en mairie. Dans cet article, nous allons vous guider à travers les différentes étapes de cette procédure, afin que vous puissiez mener à bien votre projet en toute conformité.




Qu’est-ce qu’une déclaration préalable ?


La déclaration préalable est une formalité administrative obligatoire pour certains types de travaux d’aménagement intérieur. Elle permet à la mairie de vérifier que les travaux envisagés respectent les règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune. Les déclarations préalables concernent généralement des projets tels que l’extension d’une pièce, la création d’une mezzanine, la modification de la façade, ou encore l’aménagement des combles.


Les travaux soumis à une déclaration préalable :


Avant de vous lancer dans vos travaux, il est essentiel de vérifier si votre projet nécessite une déclaration préalable. Les critères peuvent varier en fonction de la commune, il est donc recommandé de vous renseigner auprès de votre mairie. Toutefois, voici quelques exemples courants de travaux soumis à cette formalité :


  • Modification de l’aspect extérieur du bâtiment (changement de fenêtres, de porte, de couleur de façade, etc.).

  • Création ou modification de l’agencement intérieur (déplacement de cloisons, création d’une salle de bains, etc.)

  • Travaux de rénovation ou d’extension inférieurs à 20 mètres carrés.

  • Aménagement des combles non habitables en vue d’une utilisation habitable.


Comment procéder à la déclaration préalable ?


Pour déposer votre déclaration préalable, vous devrez rassembler certains documents et formulaires spécifiques. Voici une liste générale des pièces à fournir :


  • Le formulaire Cerfa de déclaration préalable dûment rempli.

  • Un plan de masse du terrain et du projet.

  • Des photographies du site avant les travaux.

  • Une description détaillée des travaux envisagés.

  • Une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.


Une fois que vous avez réuni tous les documents nécessaires, vous devez les déposer en personne ou par courrier recommandé avec accusé de réception à la mairie de votre commune. Le délai d’instruction de la déclaration préalable est généralement de un mois à compter de la réception du dossier complet.


Quelles sont les conséquences d’une absence de déclaration préalable ?


Il est essentiel de respecter cette procédure administrative, car l’absence de déclaration préalable peut avoir des conséquences regrettables. En cas de travaux réalisés sans autorisation, vous vous exposez à des sanctions financières, voire à une obligation de remettre les lieux en état initial. De plus, si vous décidez de vendre votre bien immobilier à l’avenir, l’absence



NOKÜ vous accompagne dans l’ensemble de vos projets d’aménagement !

4 vues0 commentaire

Comments